Mise en place de la circulation différenciée à Lyon avec la vignette crit'air

Le 16 novembre 2017, le préfet du Rhône a mis en place par arrêté préfectoral la circulation différenciée à Lyon et Villeurbanne.

Une zone de protection de l’air (ZPA) avait déjà été instaurée en décembre 2016. Les restrictions de circulation se faisaient par le biais des immatriculations paires et impaires des véhicules. Ce système n’était pas suffisamment adéquat pour pallier aux différents épisodes de pollution dans le bassin lyonnais. C’est pourquoi le dispositif crit’air a été appliqué via le système de vignettes anti-pollution. Afin de réduire les concentrations d’ozones, les zones de protection de l’air à Lyon sont activées par le Préfet si les conditions météorologiques le nécessitent.
La circulation alternée par l’intermédiaire des plaques d’immatriculations paires-impaires n'est désormais plus effective pour réguler le trafic routier. Lors des pics de pollution, seule la classification de la vignette crit’air permettra l’autorisation aux véhicules les plus propres de rouler. Les véhicules les plus polluants seront désormais exclus du trafic. Sont considérés comme polluants les véhicules ne possédant pas de vignette (or véhicule de collection) ainsi que les véhicules de catégories Crit’air 4 et 5.

L’Auvergne Rhône-Alpes est la deuxième région la plus peuplée de France avec 521 098 habitants à Lyon recensés par l’INSEE.
Il est donc devenu primordial pour des raisons de santé publique de mettre en place des zones de protection de l’air. Ces ZPA sont activées en cas de pics de pollution qui deviennent de plus en plus récurrents ces dernières années.

Quelle vignette crit'air peut circuler à Lyon ?

Les zones de protection de l'air sont organisées selon 3 niveaux d'alerte :
o niveau 1 : abaissement des vitesses de 20 km/h, à partir de 90 km/h ou plus, dès le 2e jour de prévision d’un épisode de particules fines à 50 g/m3 d’air,
o niveau 2 : suite à deux jours de pollution à 80 g/m3 ou 4 jours à 50 g/m3, seuls les automobilistes affichant sur leur parebrise une vignette Crit’Air pourront circuler,
o niveau 3 : suivi de deux jours supplémentaires de pollution, seuls les véhicules détenteurs d’une vignette Crit’Air 0, 1, 2 ou 3 peuvent circuler. Les vignettes 3 peuvent également être interdites si le niveau de particules fines ne baissent pas.

Conformément aux articles L. 325-1 à L. 325-3 et R. 411-19 du Code de la route, tout automobiliste ne respectant pas les mesures de restrictions de circulation notamment l’affichage de la vignette crit’air, s’expose à une contravention de 3ème classe pour les VP (voitures particulières) de 68 euros et de 4ème classe pour les autobus, autocar, poids lourds de 135 euros.

Le préfet du Rhône souhaite ainsi limiter l’ampleur de la pollution dans la région lyonnaise.

Une nouvelle zone a été mise en place depuis le 1er janvier 2019 : Zone à Faibles Emissions Lyon (ZFE) pour réduire les émissions de Co2 et améliorer la qualité de l'air.

Pour favoriser les transports en commun lors des épisodes de pollution le « Tick’Air » a été mis en place au prix de 3 euros. Il permet de circuler sur l’ensemble du réseau durant la journée ; permettant ainsi aux usagers de circuler dans Lyon et sa périphérie à moindre frais lors d’épisodes de pollution.

Pour obtenir sans attendre votre certificat qualité de l’air et circuler librement faite votre demande de vignette crit’air Lyon.



VIGNETTE CRIT’AIR LYON